A cottage in downtown / Une cabane en ville

Artists: Ramona Poenaru & Gaël Chaillat

multimedia installation / performance
May 29 – June 20, 2014

En 2014, ils sont en résidence à SPAŢIU INTACT / Fabrica de pensule pour créer la deuxième étape de leur projet Ma cabane, intitulée O cabană în centru (Une cabane en ville) installation- performance, suite à leur immersion de deux mois dans la ville de Cluj-Napoca.

Walden ou La vie dans les bois est le récit de l’expérience que fait Thoreau pour accorder ses idées philosophiques à sa vie. Durant deux années, il vit seul dans les bois, au bord de l’étang de Walden, dans une cabane qu’il a construit de ses propres mains. Il simplifie sa vie pour éprouver ce qui lui est réellement nécessaire. Il prend le temps de réfléchir à sa condition d’homme. Il étudie la nature qui l’entoure et tente de définir des Lois universelles. Il regarde comment vivent ses contemporains.
Après deux ans, il arrête son expérience aussi simplement qu’il l’a commencée. Il conclut à la facilité d’avoir vécu comme il l’a voulu, et se félicite d’avoir fait ce qu’il aurait regretté de ne pas avoir tenté. Dans les premières pages de Walden, il conseille au lecteur d’imiter son expérience dans son principe : oser construire la cabane de ses rêves pour ne pas regretter de ne pas avoir vécu. Mais à quoi ressemble la cabane de nos rêves ? Et où la construirions-nous? De quoi elle serait faite ? La cabane, cet endroit qui nous est cher, où nous pouvons un instant nous reposer du bruit du monde. La cabane, cet endroit où l’on se sent si bien, qu’à peine l’avoir quitté, on cherche à y revenir. La cabane, là où la pensée peut s’élargir. La cabane : ce que l’on met en oeuvre pour fabriquer une cabane.Nous sommes installés à la Fabrique de Pinceaux pour construire notre cabane à Cluj : non pas une cabane au fond des bois mais une cabane en ville. Plus que la nature, nous observons la nature des hommes, nous regardons vivre nos contemporains. La question principale qui anime notre résidence est : à quoi ressemble la cabane dont rêvent les gens d’ici ?L’un arrivant d’un autre pays, avec les yeux curieux et étonné, l’autre venant du pays du passé, cherchant des repères dans ce nouveau pays du présent qui se déploie apparemment sans trace des anciennes blessures, nous avançons ensemble dans notre construction.
“If you have built castles in the air, your work need not be lost; that is where they should be. Now put the foundations under them.”
« Si vous avez bâti des châteaux en l’air, votre travail n’en sera pas forcément perdu: c’est bien là qu’ils doivent être. Maintenant, il n’y a plus qu’à placer les fondations par dessous » (H.D. Thoreau – Walden)

[Ramona Poenaru et Gaël Chaillat]